piass.jpg

Une manif le 14 avril contre la réforme de la protection a l’enfance?

oui

-contre la réforme de la protection a l’enfance qui va entrainer encore plus de placements abusifs, obligez les femme dès le 4 mois de grossesse a etre suivie en pmi pour deceler risque de maltraitance faut pas exagerer!!!

oui a la protection non a la suspition

Des assoc de familles accueil en colere
Des parents d’enfants placé abusivement
Des assoc enfants nés souS x

Et tous ceux qui nous soutiennent

pour dire notre colere contre ce projet « pas de zéro de conduite aux enfant de 3 ans »
ils ont osé penser a ce genre de projet, déceler un futur délinquant chez un enfant de 3 ans, non ce systeme est mauvais , pour preuve venez ici; lien ci dessous, témoignages d’anciens enfants maltraités en famille d’accueil et foyers,témoignages aussi d’ enfants placés abusivement,certaines histoire médiatisée,!!

 Selon rapport insee il y a un rapport entre les gens qui deviennent sdf et le fait qu’ils étaient placés a la dass, il y a près de 170000enfants placés!

venez a la manif et allez sur mon forum

http://malt.board-realtors.com/index.ht…

 

ARTICLE DENONCE L’ASE

du journal le monde

http://patfalc.blog.lemonde.fr/category/alerte-ca-craint/

Chaque année, 34000 enfants placés risquent de devenir SDF
Une étude récente publiée par l’Insee, indique clairement un lien entre le placement d’un enfant en famille ou foyer d’accueil et une forte probabilité pour celui-ci, dans l’avenir, de devenir un SDF.
-23% des SDF (soit 1 sur 4) ont été placés dans leur jeunesse.
-Parmi les plus jeunes, ayant entre 18 ans et 24 ans, 35% (soit plus d’ 1 sur 3) ont été placés très récemment.Pour eux, ils sont passés du statut de “placés” à celui de “sans domicile fixe”.

Il s’agit sans aucun doute d’un constat qui mérite d’être médité.
Les décisions de placement par contrainte judiciaire sont donc en grande partie un triple échec:

- échec de l’ASE (soit disant “aide” sociale à l’enfance) qui, visiblement est en incapacité de “remplacer” les familles dans leurs mission d’assurer la bonne éducation des enfants qui leur sont confiés.

-échec, également pour les juges des enfants, qui écoutent sans aucune retenue ces mêmes services sociaux, visiblement incompétents dans leur mission, et refusent, pratiquement, de prendre en compte les demandes des familles pour suspendre ce genre de décision, dénommées hypocritement “assistance éducative” et dont on peut supposer maintenant qu’elles sont dangereuses pour l’avenir de beaucoup d’enfants.

-échec enfin pour la société qui accepte, sans sourciller que 150 000 décisions de placement soient prises, annuellement, sans qu’aucune autorité n’ait jamais évalué les conséquences de celles-ci sur les intéressés, les “placés”. Ni qu’aucun élu n’ai pointé ce gaspillage, non seulement d’argent public (environ 8 milliard d’euros sont consacrés à la soi-disant “aide sociale à l’enfance”), mais surtout en terme de souffrance, dont on peut dire qu’elles sont infligées volontairement et sans aucune réserve.Une véritable machine à broyer l’enfance, a créer de la dé-socialisation, a été mise en place.

Au final, l’enfant est donc en danger à l’ASE, c’est ce qui ressort de cette enquête.Ou plus exactement, il le sera, selon une forte probabilité, dans sa vie future.Un élément qui devrait être pris en compte par les juges des enfants.En prenant la fourchette basse de cette étude statistique, il y a plus de 34000 enfants potentiellement en danger qui chaque année sont susceptibles d’arriver sur nos trottoirs, devant les portes de supermarché, ou sur les places publiques.La démographie est implacable, il est encore temps de réagir, mais vite.

Le constat est terrible, mais ce rapport indique aussi que nous, les familles d’enfant placés sommes incités, par cette étude, à poursuivre le combat long et difficile, pour que les liens avec notre enfant soient maintenus, poursuivis, afin que celui-ci ne tombe pas dans une exclusion quasi-automatique, quand il sera plus grand.

Extrait du rapport de M.Jean-Marie Firdion de l’INED (Institut National des Etudes Démographiques)-les parties en gras sont de l’auteur du post-:

“Parmi les événements survenus durant l’enfance
et l’adolescence, le placement (1) mérite
une attention particulière. Les personnes ayant
été « placées » sont largement sur-représentées
parmi les populations sans domicile (estimées à
23 % sur cette enquête de l’Insee, à comparer à
2 % en population générale logée), en particulier
parmi les plus jeunes (35 % parmi les 18-24 ans),
et ce phénomène s’observe aussi dans d’autres
pays occidentaux comme les États-Unis, le
Canada et la Grande-Bretagne (Firdion, 2004).
Des études nord-américaines ont montré que le
placement durant la jeunesse se trouve associé à
des difficultés sociales à l’âge adulte (Herman
et al., 1994 ; Koegel et al., 1995 ; Mangine et
al., 1990 ; Zlotnick et al., 1998), ce que confirment
des observations en France, en particulier
dans le cas des jeunes (de Gouy, 1996 ; Frechon,
2001 ; Marpsat et Firdion, 2001). L’interrogation
porte donc sur le lien possible entre le placement
durant l’enfance et une vulnérabilité particulière
de ces jeunes « placés », une fois devenus adultes.
La fin de la prise en charge de ces jeunes
par l’Aide Sociale à l’Enfance est certainement
un cap difficile à franchir, l’émancipation devant
se faire à 18 ans (2) sans que ces jeunes adultes
aient toujours accédé à l’indépendance économique

et sans qu’ils puissent toujours bénéficier
de l’aide de leur famille, qui n’existe plus ou
avec qui les liens ont été rompus, ou trop distendus.
En cette époque où les emplois et les
logements bon marché sont rares, l’accession à
une autonomie résidentielle et économique est,
pour eux, singulièrement difficile. Une phase
transitoire de précarité peut alors toucher les
personnes les plus vulnérables. Notre interrogation
est la suivante : parmi les sans-domicile,
les personnes ayant connu le placement se distinguent-
elles des autres utilisateurs de services
d’aide, et si oui en quoi ?”

Publié dans : Non classé Editer||le 12 février, 2007 |Pas de Commentaires »

Publié dans : Non classé |le 3 mars, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

La vie autrement |
THIESOCEAN |
Mon monde, mes idées |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LAVERIE DIJON 115 BIS AVENU...
| bloG-NotE
| 2fon