pour fred et alexandre

Là bas , leurs voix résonnent

Les arbres chantonnent

Le soleil ne brûle pas

Là bas c’est chez moi

L’eau est cristaline

Nu tu te baignes

Tu portes mon fils tel un prince

Tu peux l’aimer enfin

Là bas c’est chez moi

Et pourtant je n’y suis jamais allé

Je suis  fatiguée, mon coeur est usé

Je voudrai tout oublier

La terre a fait de toi

Son prisonnier

Le ciel fait de toi

Un homme enfin

Tu voles et navigue

Je pleure et je souffre

Je ne comprends rien

Que le chemin s’affaisse

Que je tombe enfin

Que vos mains me saisissent

Et m’enleve a  ma vie.

 

 

Publié dans : Non classé | le 20 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

poeme pour mon enfant, mon alexandre écrit en 1998

J’ai tenté d’écrire la mort

Pour oublier certains mots

Mais je ne fais que décrire ma perte

Pour ne plus en subir les maux

 

J’ai peint mon corps en rouge

De larmes epaisses et incessantes

Et seul mon coeur reste noir

Carbonisé par l’absence

 

J’ai perdu la vie

Quand il a quitté mon être

Le paradis est à lui

Il me reste l’enfer..

Publié dans : Non classé | le 20 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

Pour ceux qui me connaissent déjà via mon ancien blog, ce qui suit est un petit résumé de mon histoire pour ceux qui viendront , je veux qu’ils sachent ce que j’ai vécu pour pouvoir se souvenir que des tas d’enfants peuvent vivre ce que j’ai vécu et qu’ils se rendent compte que c’est injuste que des travailleurs professionnels se soucient si peu des enfants qu’ils sont sensé protégés.

Rappelons qu’il y a aussi de bons educateurs (mon mari est educ spécialisé), de bonnes assistantes sociales, de bonnes familles d’acdcueil mais qu’il y a malheureusement beaucoup plus de défaillances qu’on ne le croit dans le systeme de la protection de l’enfance.

Ce blog c’est mon domaine, je ne sais pas ce que je veux y mettre ça dépendra du jour, de l’instant ,de l’inspiration, poemes ,textes, mais surtout comment j’envisage le monde, la vie , l’amour , 

je pourrai vous dire déjà que j’espère des hommes qu’ ils se réveilleront un jour en regardant le ciel et en se disant « c’est fini je ne veux plus faire partie de ces gens qui sabotent cette merveilleuse planète , je veux être fou et tout changer »

Et si on banissait  l’inutile.

Pourquoi recevons nous tant de journaux publicitaire que nous jetons immédiatement a la poubelle car ils ne nous servent a rien ,arretons ce gachis de papier.

Toutes ces boites alimentaires , ces conserves qui d’une part polluent, finissent à la poubelle et ne nous apportent que des calories en plus pour un minimum de nutriments, pourquoi en consommer autant?

J’ai été au muséum d’histoire Naturelle avec mes enfants et nous avons vu ce que représente les dechets d’une semaine pour 4 personnes , c’est ahurissant!!!

Allez y ,je pense que vous en reviendrez avec la même envie que moi de bannir les emballages superflu.

Les jouets!!

J’ai deux enfants que j’aime profondément et que j’ai arrosé de cadeaux , il m’a fallu ça pour comprendre que d’une part plus ils en ont plus ils s’en moquent, et que c’est du gachis financier mais aussi que l’on pollue en fabriquant tous ces jouets.

Il y a tant de jeux à faire avec eux, tant de choses à leur faire découvrir, je vais peut etre choquer mais moi cette année j’ai décidé que noel serait vraiment noel.

Féerie, Beauté, Voyage, Neige.

Cette année pas de jouets à noel mais un voyage à la montagne , spectacles gratuits toute la semaine, chiens de traineau, luge.

On pourrait me dire oui mais tout le monde n’a pas les moyens .

Je pense qu’entre le reveillon de noel, le repas de noel, les cadeaux pour les enfants , les cadeaux qu’on se fait entre mari et femme, ça revient exactement au même.

Et puis il y a ceux qui pourront aller à la montagne et payer des jouets à leurs enfants.L’idéal pour beaucoup.

 

Et il y a ceux qui auront  du mal à offrir même un jouet à leurs enfants , a ceux là je veux dire , ce n’est pas grave , ce monde là ne sait plus ce qui a de l’importance et ce qui n’en a pas , vous passerez sans doute la journée ensemble et c’est tout ce qui compte.Pensez que certains parents dont les enfants seront en famille d’accueil ce jour de noel et qui ont peut- etre les moyens d’offrir des cadeaux a leurs enfants ,eux , seront séparés et vraiment malheureux.

Un enfant a besoin de sourires, de tendresse, de complicité.

Et ça le pauvre comme le riche peut l’offrir a son enfant .

Je pense aussi aux autres enfants qui n’ont même pas de quoi manger quand moi je vais en vacance quand toi tu te payes une séance d’UV, quand on bouffe plus qu’on ne se nourrit , et je me dis

Je ne  comprends pas.

 

Publié dans : Non classé | le 17 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

Tu sais il y a des rois qui épousent des bergères ,maman!!!

-oui, ma chérie.Sais tu ce qu’est une bergère?

 -C’est celle qui s’occupe des moutons.

 -Et les rois?

 -Les rois se sont ceux qui ont un chateau.Ils ont des capes et c’est ceux qui se prennent pour des rois, euh normal ce sont des rois.

 Et pour toi c’est quoi un roi,maman?

-En réalité ou dans mon coeur?

-Les deux.!

-En réalité ce sont des hommes qui dirigent un pays.

Et dans mon coeur ce devrait être des hommes bons et généreux qui montrent l’exemple aux êtres du monde entier, il y en a quelques uns.

-Et tu sais maman il y a des rois, ils ont pas de couronne!

-oui mon petit chat, fais dodo maintenant.Bonne nuit mon amour………

conversation entre une mère et sa fille de 7 ans réecrite dans son exactitude

Publié dans : Non classé |le 14 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

                                                  ts.jpg 

                                                    

          La chartreuse de Parme de Stendhal

              

              

      « Si tu ne deviens pas hypocrite,  peut- être tu seras un homme »

             

  Maintenant il nous reste a voir se dit le prince………

« Le goût de la liberté , la mode et le culte du bonheur du plus grand nombre, dont le dix neuvieme siècle s’est entiché n’étaient a ses yeux qu’une hérésie qui passerai comme les autres, mais aprés avoir tué beaucoup d’âmes comme la peste tandis qu’elle regne dans une contrée tue beaucoup de  corps. »

« Je ne pouvai comprendre se disait il , même le latin ridicule de ces traités d’astrologies que feuilletait mon  maitre et je crois que  je les respectais surtout parce que je n’y entendais que quelques mots par ci par là , mon imagination se chargeait de leur prêter un sens et le plus romanesque possible. »

Publié dans : Non classé | le 17 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

frederic, l’alcool , mes enfants et moi

J’écris beaucoup, des articles pas toujours de très bonne qualité mais ce n’est pas mon but pour le moment.Ce que je cherche à faire c’est à m’exprimer, j’aimerai que l’on comprenne mieux pourquoi ma vie actuelle est ce qu ‘elle est.

Cela fait 11 ans que j’ai quitté cette famille d’accueil épouvantable , et autant de temps qu’il m’a fallu pour m’en remettre.

On me dit souvent , ceux de certains forums sociaux , que je suis forte pour engager les procédures que j’ai faites contre ma famille d’accueil, 3 enquêtes , deux classées, une perdue.

On me dit aussi , les mêmes gens que je remercie de leur soutien, que j’ai bien réussi ma vie, que mes propos sont posés et clair, que j’ai réussi à construire ma propre famille et que j’ai l’air plutôt équilibré.

Oui, pendant longtemps je me suis dit la même chose, malgré tout ce que j’ai pu subir, je suis toujours là et j’existe pour mes enfants et mon mari, c’est une victoire.Je ne le pense plus désormais, je veux plus.

Mais je sais que je dois beaucoup à moi même de ce que je suis, j’ai du me battre contre l’envie de me laisser aller, contre la facilité à devenir mauvais( finalement quand on a souffert, pour certains, c’est une raison suffisante pour être dur et maudire l’humanité entière, et aussi une façon de dire moi j’ai souffert !!),

J’ai du m’éduquer seule.J’ai rejeté tout ce que l’on m’a inculqué en famille d’accueil; les bonnes manières , l’hypocrisie, le racisme, l’intolérance , la médisance, la violence!!!

J’ai du me découvrir a quinze ans et m’élever seule , vivre avec ma douleur que j’ai tu pendant si longtemps.

Et en même temps, j’ai lâché les études, fait des rencontres amoureuses qui m’ont apporté ou déçue, j’ai rencontré le père de ma fille qui m’a forcée à oublier et à me relever, il a voulu faire de moi quelqu’un de son milieu social et culturelle, il voulait que j’ai de l’assurance, que je sois intelligente, que je sois sublime, il ne fallait surtout pas être médiocre avec lui.

Je l’ai tant aimé!Je l’ai tant déçue!

J’avais beau vouloir ce qu’il voulait ma souffrance était trop profonde pour que j’arrive à me consacrer a la culture, je ne sortais rien de mon passé, je ne pouvais en parler avec lui car il,considérait que c’était s’apitoyer sur son sort!

Il m’a dégoutée de tout ce qu’il m’avait fait découvrir; musique classique,littérature classique, peinture, films des années 50 etc….

Il m’a fallu le quitter pour aimer à nouveau tout cela.

Je l’ai quitté car mon manque s’était approfondi , j’avais tant besoin d’amour, du sien et il avait tellement peur de m’en donner il ne savait pas comment faire, il ne savait pas parler de lui, de ses rêves, de ses envies,de ses faiblesses, il cachait sa détresse dans le savoir et l’apparence d’un homme remarquablement intelligent et drôle!

Et ça marchait ,pour tous frederic était un mec dont on aimait la compagnie, moi je passai pour la belle jeune femme et maman de son enfant, éffacée et timide.

L’alcool le possédait, il était un poète romantique qui aimait écrire à la lumière d’une bougie, avec une vraie plume, l’ivresse lui apportait des idées qu’il n’aurait jamais pu sortir de lui en état de sobriété, sa pudeur était telle qu’il en était l’être le plus introverti que j’ai pu connaître, , homme qu’à 17 ans je vénérais et que je quittai à 21ans.

Le voir s’éloigner de moi chaque jour un peu plus, refusant mon aide,moi qui étais si fragile, je devais supporter de voir l’homme que j’adorai se perdre et me refuser toute affection, toute attention.

L’alcool a tué le père de ma fille ,il y a un an.

Il reste mon meilleur ami, nous étions depuis un an ,malgré nos 5 ans de séparation , les meilleurs amis du monde, j’ai essayé de l’aider dans sa déchéance et j’ai appris que celle- ci peut parfois rendre un homme meilleur.

Lui qui ne voyait que par la vivacité d’un esprit, qui se moquait tant de mon âme charitable a vu ,au fur et à mesure que ces fameux gens d’esprit le rejettaient que finalement moi j’étais toujours là, je suis devenue sa confidente, rôle pas toujours facile mais que je tenais parce que je l’aimais, comme mon mari l’a toujours su et compris bien avant moi d’ailleurs.

Frederic m’aimait toujours m’a t- on dit à son enterrement.Je crois que je l’avais toujours su sans vouloir le voir.

C’est pendant la derniere année de sa vie qu’il a fait le plus d’effort , il s’est remis en question, a appris à s’exprimer mais il est tout de même mort.

Alors pourquoi ces efforts?

A ma première grossesse, pour l’arrivée de notre Alexandre, Frederic, après de nombreux mois avait arrêté de boire , le bonheur s’annonçait enfin pour lui comme pour moi, mon enfant m’avait appris la sensation du bonheur, c’était la première fois que je la ressentais.

Sa chambre était prête et Frederic passait des heures, les mains sur mon ventre.

Alexandre est mort à 37 semaines., soit a 8 mois et demi de ma grossesse.

Frederic ne s’en est jamais remis.Il vivotait depuis ce jour là.

Moi il m’a fallu 6 ans, cela fait deux ans à peine que je m’en suis enfin relevée.

Parfois je me dis que si je ne l’avais pas perdu, alors…………….

Notre fille est née un an aprés, elle est devenue toute sa vie,il me l’a dit « quand camille est arrivée j’ai reporté tout l’amour que j’avais pour toi sur elle ».

Il m’a dit cela il y a deux ans comme si il s’en voulait, je ne lui en ai jamais voulu de rien.

Ma fille et moi parlons souvent de son papa, elle sait de quoi il est mort, elle savait à l’époque où elle allait le voir en week- end que ses pertes d’équilibre, sa fatigue était du à l’alcool, c’était dur pour moi de voir ma fille souffrir de l’état de son père et ne pas toujours savoir ce que je devais faire, la laisser aller le voir , la protéger comme on me disait en l’éloignant de lui?

Je souffrais quand ma fille était loin de moi, mais son père serait mort depuis bien longtemps si je lui avais interdit de voir sa déesse, son » poutou » comme il disait!!!

Ma fille à l’âge adulte se serait senti responsable de la mort de son père, « ils ont voulu me protéger et m’éloigner de mon père et lui il en est mort » se serait elle dit!, Je crois que c’est bien trop difficile de vivre avec cela.Je n’aurai jamais pu regarder ma fille dans les yeux après cela.

A tous ceux qui m’ont reproché mon choix de les laisser vivre leur histoire de père et fille avec la participation de « Mme bouteille  » j’aimerai dire qu’aujourd hui je ne regrette pas mon choix, camille a de mauvais souvenirs mais elle en a aussi de très bon, elle sait combien son père l’aimait, combien elle a été importante pour lui, elle fait confiance aux adultes et notamment à moi pour lui avoir toujours dit la vérité , la traitant avec intelligence et respect,mon erreur ayant été de ne pas la forcer ce dernier week -end à voir son père .

Elle me dit souvent si j’avais su j’aurai été voir papa ce week end je l’aurai vu une derniere fois.

Mon enfant chérie se porte plutôt bien, elle souffre juste d’un manque, d’un besoin continuel de moi, elle ne veut pas que je travaille, elle me reproche de ne pas assez m’occuper d’elle quand tout le monde me dit que je la couve trop.

Mais c’est une enfant joyeuse, intelligente douce, qui s’exprime très bien .

Alors voilà,pour ceux qui connaissent un peu mon enfance, ceux là comprennent ma vie actuelle mais tous ceux qui ne connaissent de nous que le décès de frederic ou même rien du tout, le fait que je ne travaille pas , que je n’ai pas de diplôme sinon un BEP sanit et social, que je sois maman de deux enfants à l’âge de 26 ans, tout cela me rend à leurs yeux une pauvre fille qui a fait des enfants parce qu’elle avait rien d’autre à faire, une faible qui préfère rester à la maison que d’aller travailler, je dirai à ces gens là « Ma bataille vaut bien votre labeur et mes enfant valent bien vos ambitions , dans une petite chambre remplie de couleurs j’écris, je lis, je travaille pour mon esprit , je réfléchis , j’écoute autrui et j’aide ceux qui m’en font la demande , voilà ma petite vie mais c’est la mienne!!!!

Moi aussi j’ai des ambitions, passer des auditions de danse mais bien avant cela prendre des cours de danse , refaire des études , passer mon permis, mon procés et la médiatisation d’affaires similaire à la mienne, m’enrichir culturellement ,mais ma premiere ambition c’est que mes enfants soient heureux et les miens pour l’instant ont trop besoin de moi alors n’allez pas prendre pour de la faignantise ce qui est de l’oubli de soi pour le bonheur des siens.

bisous a ceux que j’aime…………

 

Publié dans : Non classé | le 17 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

Quand j’ai vu ton regard doux ce matin là je ne savais pas.

Quand je parlais avec toi pour la première fois je me sentais bien.

L’harmonie entre tes gestes et tes paroles , la pureté de tes traits ne m’étonnaient point.

je n’avais à cet instant  que la  sensation d’être là  a discuter avec toi.

Puis vint que je dû prendre ma route et te dire au revoir.

Je sautillais le coeur léger.

Puis vint un vide intense.

Je ne m’y attendais pas.

Le soleil brillait depuis le matin en ce mois d’octobre mais j’eus soudain trés froid.

J’avais envie de pleurer , je ne savais pourquoi.

Soudain j’appris les insomnies qui vous laissent finalement vous endormir fatigué de tant d’allers retours entre les rêves eveillés et les soupirs qui vous font tourner dans votre lit.

C’est tout un exercice que d’être insomniaque surtout quand l’amour en est la cause.

J’ai bien essayé de l’oublier mais quand on aime un homme que l’on connait à peine , au point où mon coeur est épris, figurez vous mes amis qu’il est pratiquement inconcevable de savoir comment repousser la chose qui est arrivé si mystérieusement.

Bien mal m’en a prit  de venir ce jour là , mais que puis je aujourd hui, je ne suis malheureusement pas responsable des vertus de cet homme?

Mais pourquoi dieu avait il ce regard là?

 Car à dire  vrai c’est de son regard, de cette voix charmante que je me suis éprise.

Il y avait de la poésie à le voir , je fus saisie , enchantée , hypnotisée , les mots s’enchainaient pour ne pas briser cette féerie.

Si l’on avait voulu me jouer plus vilain tour, on aurait pu hélas, mieux s’y prendre, en me laissant ressentir à nouveau ce que je n’avais ressenti qu’une fois dans toute ma vie.

J’ai été aimé d’hommes pour qui je n’avais que de l’ amitié mais ceux ci n’en ont jamais accepté les règles, il m’a fallu les perdre.

Aujourd hui je suis punie que de n’avoir pas compris la chanson qui parasitait leur coeur , à mon tour de me sentir la plus petite du monde face à un homme dont l’esprit est vivant quand le mien n’est qu’a vif.

Comment pourrai je en être aimé quand la nature même de cet amour me l’interdit.

Oserai -je vous dire ici que j’appartiens à une union, qu’il m’est donc interdit par la société d’aimer et d’oser dire que j’aime .

Je serai vraie et rejetée en vous disant encore ceci mais tant pis ,l’amour est un peu partout dans ce monde, sous diverses formes, il se déguise à son humeur et prend qui il veut à son jeu, le jeu parfois dure trop longuement et d’autres fois le jeu convient pour un temps, mais parfois aussi l’amour peut vous donner des ailes pour voler jusqu’à lui et vous rendre a votre moitié.L’amour est vrai avec ceux qui ne s’en détournent pas , lorsque vous entendez  le tintamarre de votre coeur battre  différemment du rythme habituel vous ne pouvez pas lui être indifférent.On peut dire je t’aime et se tromper mais on ne peut pas dire je ne t’aime pas quand c’est la réalité.

A ce propos

philippe.jpg

De philippe Léotard extrait de « Pas un jour sans une ligne »

Si je me suis trompée en disant je t’aime

Je préfère avoir dit je t’aime

On ne me fera pas envier

Ceux qui ont eu raison

Sans aimer

Bien à vous………

Voilà une histoire écrite pour toi Marion

Bisous à toi…….

 

Publié dans : Non classé | le 17 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

pour mon fils , mon alexandre

Article du 16 décembre 2006

L’hiver me retient

Dans un cachot doré

Emprisonnée par des liens

Que je ne peux délier

 

Cette prison est mon domaine

J’en possede la clef

Je me suis faite la reine

De cet endroit particulier

 

Ici, les souvenirs vous tuent

Et les rêves sont infectés

L’espoir n’existe plus

L’envie n’est qu’une idée

 

La clef est perdu

Je ne veux pas la chercher

Je ne la trouverai plus

Octobre m’a tué.

Publié dans : Non classé | le 17 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

 

rien ne se crée, rien ne se perd,

 tout se transforme.

Publié dans : Non classé | le 17 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

                      ffff.jpg

ce soir Mon ame est comme ces étoiles multicolores qui jonchent le sol et qui d’avoir trop cotoyé le béton en perdent leur éclat .
Mon ame est comme ces feuilles d’automne qui meurent dans de telles couleurs que l’on ne voit pas qu’elles pleurent .

mais demain…..

 

qui sait , je serai peut -être tremblante de vie ,saisissante d’audace, qui sait demain si mon âme ne volera pas plus haut que les fusées, je rêve d’un univers de tendresse où je pourrai m’assoupir, sans craindre d’y être englouti.Demain mes amis, je volerai ,car tel est mon choix, au dessus de toutes mes peurs, j’oublierai la douleur , je ne serai que plaisir et insouciance ,demain nous baignant dans la même eau ,ma fille me tiendra la main et c’est tout ce qui comptera.

                                       pour mon alexandre

La nuit s’est endormie

Mais l’aube pour moi ne se lèvera pas

Vous vous verrez votre lumière

Moi je vais vers la mienne

Et j’enlace le silence

Pendant que d’autres s’embrassent

Je vais vers un chemin inconnu

Pendant que vous continuez le vôtre

Deux feux d’or me conduisent

Il connait mon sang

Mon paradis me devine

Moi je le désire

J’aperçois ma triste vie

Derriere moi, elle m’appelle

En face un ange me regarde

Mon enfant m’attend.

écrit en dec 1998

Publié dans : Non classé | le 17 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

mes citations préférés

les citations que je prefere:

Paul Eluard
il n’y a pas de hasards, il n’y a que des rendez-vous

Louis Aragon
« Tes yeux sont si profonds que j’y perds la mémoire

Victor Hugo
On passe une moitié de sa vie à attendre ceux qu’on aimera et l’autre moitié à quitter ceux qu’on aime.

Qui n’est pas capable d’être pauvre n’est pas capable d’être libre.

Jacques Prevert
Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple
Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.

Charles Baudelaire
Le diable, je suis bien obligé d’y croire, car je le sens en moi !

Publié dans : Non classé | le 17 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »
1234

La vie autrement |
THIESOCEAN |
Mon monde, mes idées |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LAVERIE DIJON 115 BIS AVENU...
| bloG-NotE
| 2fon